search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin slack
France Chaleur Urbaine

France Chaleur Urbaine

Accélérer le raccordement des copropriétés aux réseaux de chaleur

Le produit est en construction.

Encore trop de chauffages collectifs aux énergies fossiles

En Ile-de-France, le chauffage résidentiel et tertiaire est assuré à 65% par des énergies fossiles et seulement à 11% par le chauffage urbain. Or, le ce mode de chauffage émet, dans notre région, 2 fois moins de gaz à effet de serre que le fioul et 50 % de moins que le gaz (source SNCU). Le raccordement d’un logement fioul sur un réseau de chaleur équivaut à la suppression d’une voiture !

En outre, les chauffages fioul ou gaz émettent 2 fois plus de pollution par les oxydes d’azote que le chauffage urbain et jusqu’à 18 fois plus de particules (source Airparif).

Le chauffage urbain, alimenté majoritairement par des énergies renouvelables ou de récupération est donc une excellente solution pour ACCELERER LA TRANSITION ENERGETIQUE ET ECOLOGIQUE.

Chaque année, plusieurs milliers de copropriétés franciliennes renouvellent leurs chaudières collectives fioul ou gaz devenues vétustes. Pourtant, un grand nombre d’entre-elles n’envisagent même pas la solution du raccordement à un réseau de chaleur existant à proximité et “repartent” pour 20 ans encore avec une chaudière alimentée par une énergie fossile !

En effet, les copropriétés n’ont actuellement pas un accès facile à l’ensemble des informations dont elles ont besoin pour étudier l’opportunité d’un raccordement de leurs bâtiments au chauffage urbain.

Ainsi, dans le cas où les chaudières existantes arrivent en fin de vie ou lorsque des travaux de rénovation d’immeubles sont prévus, la solution du chauffage urbain n’est même parfois pas étudiée alors qu’un réseau de chaleur passe dans la rue !

La solution France Chaleur Urbaine

France Chaleur Urbaine est la plateforme de mise en relation entre copropriétés et exploitants pour accélérer le raccordement des copropriétés aux réseaux de chaleur.

  • Pour les copropriétés, France Chaleur Urbaine sera une plateforme d’informations et de mise en relation directe avec l’exploitant du réseau local (par exemple pour solliciter un rendez-vous ou un devis) mais aussi, d’échange avec d’autres copropriétés déjà raccordées au réseau local et “ambassadrices” de ce réseau pour partager leurs expériences et recommandations.
  • Pour les exploitants ou collectivités qui souhaitent agir pour la transition énergétique de leurs territoires, France Chaleur Urbaine apportera de nouveaux prospects avec des données sur la localisation et les caractéristiques des copropriétés (mode de chauffage actuel, taille, vétusté des chaudières collectives).

Le service est opérationnel en version beta sur https://france-chaleur-urbaine.beta.gouv.fr/

L’historique du projet

Début 2020, Brigitte Loubet, Conseillère spéciale de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie d’Ile-de-France (DRIEE), est sélectionnée à l’appel à intrapreneurs organisée par la Fabrique Numérique du Ministère de l’Ecologie.

La phase d’investigation démontre par les études et entretiens l’importance de l’enjeu écologique du raccordement aux réseaux de chaleur et les freins au raccordements par les copropriétés. Un premier prototype, initialement appelé “@ChauffageUrbain”, réalisé début 2021 avec des outils low-code, permet de valider le concept auprès de premiers prospects en Ile-de-France.

Ce prototype permet de convaincre un consortium de partenaires (DGEC, ADEME, FNCCR) pour contribuer au développement du produit. Le produit remporte le concours Fast de la DINUM en Mars 2021 en vue d’accélérer le déploiement.

Suite au départ à la retraite de Brigitte Loubet, le projet est repris à la DRIEAT (ex DRIEE) par Thomas Bouyer et Florence Lévy (service Energie et bâtiment), en partenariat avec Hortense Fournel et Guillaume Perrin de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR).

Le changement de nom en “France Chaleur Urbaine” traduit la dimension nationale de la vision.

Stratégie

Avec ces nouveaux moyens à disposition, France Chaleur Urbaine a l’objectif pour fin 2021 de déployer le service au niveau national avec :

  • la prospection de copropriétés potentiellement intéressées
  • l’extension de la cartographie à l’échelle nationale
  • un socle technique pérenne en technologies standard et code open-source
  • des nouvelles fonctionnalités (pour les copropriétés prospects, les opérateurs, les ambassadeurs)
  • une nouvelle identité visuelle et un design accessible et conforme au design system de l’état
  • l’animation du consortium de partenaires publics et privés

Nous mesurons l’impact par le nombre de mises en relation entre copropriétés et exploitants, puis le nombre de devis sollicités et à terme le nombre de raccordements.

Notre objectif pour 2030 est de doubler le nombre des raccordements sur les réseaux de chaleur existants pour atteindre, en Ile-de-France, plus de 2 millions d’équivalent-logements raccordés.

L'équipe