search mail facebook github rss twitter google + cross linkedin slack
Résorption Bidonvilles

Résorption Bidonvilles

Connaître, partager et agir pour résorber les bidonvilles

Le produit est en acceleration.

Le constat

Près de 15 000 personnes (dont environ 5 000 mineurs) originaires en majeure partie de Roumanie et de Bulgarie vivent dans près de 300 bidonvilles. Pour parvenir à une résorption durable des bidonvilles les solutions sont connues : une action partenariale à l’échelle d’un territoire, une intervention sur tous les sites dès l’implantation, un accompagnement vers l’insertion des habitants dans le respect des lois de la République.

S’appuyant sur des expériences locales réussies à Strasbourg et Toulouse, le gouvernement a défini en 2018 un nouveau cadre d’action pour les préfets et fixé un objectif clair de réduction durable du nombre de personnes vivant dans ces lieux de vie informels. 

“Résorber, cela signifie agir sur tous les bidonvilles, en les encadrant et en travaillant le plus tôt possible à l’accompagnement des personnes vers la sortie, dans le but d’une résorption complète des campements” Instruction du Gouvernement du 25 janvier 2018

L’approche est globale. Il s’agit de couvrir l’ensemble des problématiques se posant dans les bidonvilles : l’accès aux droits, la scolarisation, l’insertion sociale, l’emploi mais aussi le respect de l’ordre public, la régularité du séjour, la protection de l’enfance ou la réinsertion dans le pays d’origine…

Un changement de paradigme qui nécessite un appui technique renforcé aux territoires, une coordination entre de nombreux acteurs et un suivi plus soutenu sur l’efficacité des actions et leur performance. 

La plateforme Résorption-bidonvilles pour accélérer la résorption des bidonvilles

La plateforme Résorption-bidonvilles est un outil d’information, de partage et de pilotage. Elle s’adresse à tous les partenaires de terrain concernés : les services de l’État, les Direction Départementale de l’Emploi, du Travail et des Solidarités (DDETS), les collectivités territoriales et les opérateurs. 

Elle répond aux enjeux de l’ensemble des parties prenantes concernées par la résorption des bidonvilles :

  • un suivi opérationnel facilité et simplifié pour les responsables publics
  • une coordination renforcée entre les acteurs de la résorption
  • une meilleure visibilité des actions et de leurs insuffisances éventuelles
  • la création de nouvelles synergies et des arguments pour mobiliser de nouveaux partenaires
  • un renforcement de l’efficacité du pilotage aux niveaux national et local des actions de résorption

Des fonctionnalités opérationnelles pour agir

La plateforme Résorption-bidonvilles permet aux usagers de renseigner, de suivre et de valoriser les actions conduites sur les bidonvilles. 

Ses fonctionnalités se structurent autour de 3 volets :

  • un volet pour suivre les sites : cartographie des implantations ; information de l’installation, la disparition, la résorption ou l’évacuation d’un site et ses caractéristiques (nombre de personnes, origines, conditions de vie telles que l’accès à l’eau, l’évacuation des déchets…). 
  • un volet pour suivre, coordonner et piloter les actions de résorption : utilisation et analyse des données pour chaque action de résorption ; suivi et pilotage des actions de résorption conduite sur un site ; partage des constats dans le journal du site dans une action multi-partenariale ; suivi des actions des opérateurs intervenant auprès des habitants.
  • un volet pour valoriser les actions mises en œuvre : échange avec le réseau de partenaires du territoire ou avec des pairs pour le partage de bonnes pratiques ; exportation des données ; édition de bilans.

L’évolution de la plateforme et ses perspectives

Après avoir été expérimentée sur deux territoires expérimentaux la Haute-Garonne et la Gironde, la plateforme Résorption-bidonvilles a été déployée sur l’ensemble du territoire national en juin 2019. Elle compte au mois de mai 2021 289 structures pour 610 personnes utilisatrices et a pour objectif d’atteindre les 1000 usagers fin 2023.

Elle est incubée au sein de la Fabrique numérique du ministère de la Transition écologique à l’automne 2019. Un an plus tard, lauréate du  Fonds de transformation de l’action publique (FTAP),  la plateforme entre dans sa phase d’accélération. L’enveloppe d’un million d’euros servira concrètement à poursuivre son développement avec une stratégie de déploiement qui vise la création d’une véritable dynamique collaborative, au sein d’un territoire, entre les acteurs engagés vers l’objectif de résorption, en s’appuyant sur les correspondants territoriaux de la Dihal. 

Portée par la Dihal, l’objectif à long terme est de faire de la plateforme Résorption-bidonvilles l’outil métier de référence de cette politique publique pour accélérer la résorption des bidonvilles avec l’ensemble des partenaires concernés.

En savoir plus

Inscrivez-vous à l’une de nos formations de la plateforme Résorption-bidonvilles : 2 sessions par semaine

Contactez-nous : contact@resorption-bidonvilles.beta.gouv.fr 

Dernière mise à jour : 23 juin 2021

L'équipe